12/04/2010

LA GUERRE 1940-1945 (WWII OU GM2)

La deuxième guerre mondiale 1940-1945 (GM2 ou WWII)

Le 10 mai 1940, l’armée allemande envahit la Belgique.
Les troupes belges se portent immédiatement vers l’ennemi, mais malgré une résistance opiniâtre, face aux forces déployées par l’ennemi, la campagne ne dura que 18 jours avant la capitulation.


La Médaille Maritime 1940-1945.

Cette décoration fut créée par les Ministres réunis en conseil, communément appelé « Gouvernement Belge de Londres », par Arrêté du 17 juillet 1941 pour honorer le courage des gens de mer qui, au cours de la guerre 1940-1945.
Le ruban pourra être surchargé de plusieurs attributs, tels que barrettes ou palmes LIIIL en bronze.
La Médaille Maritime pourra être accordée à titre posthume.

001-marit 40-45.jpg


Les croix de guerre 1940.

La Croix de Guerre 1940 sera créée par l’Arrêté-Loi du Gouvernement Belge de Londres du 20 juillet 1941.
Elle sera conférée pour honorer la bravoure des forces belges.
Le ruban pourra être surchargé de plusieurs attributs, tels que petits lion (vermeil, argent ou bronze), palmes LIIIL et palmes L (vermeil, argent ou bronze), ancres doubles, tour crénelée.
La Croix de Guerre pourra être accordée à titre posthume.

002-Cx de guerre 40-45.jpg


La Croix des Evadés.

La Croix des Evadés sera créée par l’Arrêté-Loi du Gouvernement Belge de Londres du 25 février 1944, complété par l’Arrêté-Loi du 14 juillet 1944, pour honorer le courage de ceux qui au risque de graves dangers, se sont évadés du pays occupé par l’ennemi.
La Croix des Déportés pourra être accordée à titre posthume.

003 - évadés 40-45.jpg


Décorations civiques 1940-1944 et 1940-1945.

La Décoration Civique sera créée par l’Arrêté-Loi du Gouvernement Belge de Londres du 21 juillet 1944, pouvait être accordée aux citoyens qui à l’occasion des évènements de guerre, se sont particulièrement distingués par leur dévouement à la patrie.
Le 1 août 1945, un Arrêté du Régent modifie le millésime de la décoration civique 1940-1944 en décoration civique 1940-1945.

004-civiques 40-45.jpg


Les fourragères.

L’Arrêté du Régent du 26 mars 1945 crée la fourragère qui devait honorer d’une façon apparente et permanente la bravoure dont l’armée avait fait preuve au cours de la guerre 1940-1945, et particulièrement les actions d’éclat de certains régiments, bataillons, groupes et unités assimilés.
La fourragère 1940 était tressée aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1940 (rouge carminé et verte).

L’Arrêté du Régent du 12 mars 1951 étant l’application de l’A.R. du 26 octobre 1918 concernant la fourragère à la couleur du ruban de l’Ordre de Léopold aux unités qui ont participé à la campagne 1940-1945.
Il sera créé 3 classes pour la fourragère de l’Ordre de Léopold.
Le cordon de première classe sera strié de 3 fils d’or, avec ferret doré pourra être accordée aux unités ayant au moins seize citations.
Le cordon de deuxième classe sera strié de fils d’argent, avec ferret argenté pourra être accordée aux unités ayant au moins huit citations.
Le cordon de la troisième classe sera simplement aux couleurs de l’Ordre, avec ferret en bronze pourra être accordée aux unités ayant au moins quatre citations.

005-fourragères croix de guerre 40-45.jpg

006-Fourragères ordre de Léopold 2cl.jpg

007-Fourragères ordre de Léopold 3cl.jpg


La Médaille de la Reconnaissance Belge.

Créée par Arrêté du Régent du 1er août 1945, pour récompenser le dévouement et les sacrifices discrets qui se sont révélés dans les œuvres de guerre, aux personnes qui avaient consacré une activité constante et désintéressée aux œuvres de charité et d’humanité en faveur des malheureux.
Si l’intérieur de la Couronne de feuilles d’olivier comporte une croix grecque en émail rouge, la médaille est destinée à récompenser des dévouements concernant les secours aux malades et aux blessés.

008-reconnaissance.jpg


La médaille commémorative de la guerre 1940-1945.

Le 16 février 1945, un Arrêté du Régent institue la Médaille Commémorative de la Guerre 1940-1945, pour attester d’une manière apparente les mérites de chacun des citoyens belges qui ont pris part, dans les rangs de l’armée, à la résistance armée, résistance par la presse clandestine, aux services de renseignement et d’action et aux gens de mer.
Le ruban pourra être éventuellement surchargé de divers attributs, dont sabres croisés, couronne en bronze de 6mm pour volontaires, barrette de front en bronze de 2mm, croix émaillée rouge pour blessure, étoile d’or pour les services en afrique, éclairs croisés de 6mm pour membre d’un service de renseignement, petit lion en bronze pour citation, deux ancres entrecroisées de 6mm pour la marine marchande et militaire, barrettes ou ellipses en bronze avec le nom des combats,…
La Médaille Commémorative de la Guerre 1940-1945 pourra être accordée à titre posthume.

009-med comm 40-45.jpg

010-med comm 40-45(2).jpg


La Médaille du Volontaire 1940-1945.

Afin de récompenser les citoyens belges ou étrangers qui de leur propre mouvement, ont contracté un engagement pour la durée de la guerre, avant le 8 mai 1945 dans les forces belges, il sera créé par Arrêté du Régent du 16 février 1946, une médaille du Volontaire 1940-1945.
La Médaille du Volontaire 1940-1945 pourra être accordée à titre posthume.

011-volon 40-45.jpg


La Médaille de la Résistance.

Pour honorer les membres de la Résistance armée et les agents des services de renseignement, ayant coopérés dans les territoires occupés à l’action libératrice du territoire national, il a été crée par Arrêté du Régent du 16 février 1946, une médaille de la résistance.
La Médaille de la résistance pourra être accordée à titre posthume.

012-résist 40-45.jpg


La Médaille Commémorative de la Campagne d’Abyssinie.

Sera traitée avec les médailles du Congo


La Médaille Africaine de la Guerre 1940-1945.

Sera traitée avec les médailles du Congo


La Médaille de l’Effort de Guerre Colonial 1940-1945.

Sera traitée avec les médailles du Congo


La médaille du Prisonnier de Guerre 1940-1945.

Cette décoration a été créée par l’Arrêté du Régent du 20 octobre 1947, pour attester d’une manière apparente les mérites des militaires ex-prisonniers de guerre.
Le ruban pourra être surchargé de barrettes en bronze par 6 mois de captivité.
Médaille du Prisonnier de Guerre pourra être accordée à titre posthume.

013-prisson-40-45.jpg


La Croix du Prisonnier Politique de la Guerre 1940-1945.

Cette décoration a été créée par l’Arrêté du Régent du 13 novembre 1947, pour honorer d’une manière apparente les vertus patriotiques des prisonniers politiques.
Le ruban pourra être surchargé d’autant d’étoiles qu’il y a de semestres de captivité.
Médaille du Prisonnier Politique pourra être accordée à titre posthume.

014-pris polit 40-45.jpg


La médaille du Réfractaire.

Cette médaille a été instituée par Arrêté Royal du 12 février 1951, pour récompenser les personnes qui se verront reconnaître la qualité de réfractaire
le ruban porte des rayures jaunes pour les réfractaires qui se sont volontairement soustraites aux obligations à caractère militaire, des rayures rouges pour ceux qui après avoir obéi à un ordre de déportation pour travail obligatoire sont rentré en congé et se sont volontairement soustraites aux obligations de travail, des rayures blanches pour les réfractaires qui se sont volontairement soustraites aux obligations de travail.

015-réfractaire 40-45.jpg


La Médaille du Résistant Civil.

Cette médaille a été instituée par Arrêté Royal du 21 mars 1951, pour récompenser les personnes qui se verront reconnaître la qualité de résistant civil.

016-résist civile 40-45.jpg


La Médaille du Volontaire de Guerre et du Volontaire de Guerre Combattant.

La médaille du volontaire de guerre a été instituée par Arrêté Royal du 7 avril 1952, afin de récompenser les citoyens belges ou étrangers qui de leur propre mouvement, ont contracté un engagement de dans les forces armées belges pour la durée de la guerre.
L’Arrêté Royal du 8 avril 1952 créera la médaille du volontaire de guerre combattant, qui ne sera en réalité qu’une barrette devant surcharger le ruban de la médaille du volontaire de guerre. Cette barrette en bronze de 4mm de haut porte en relief l’inscription PUGNATOR
La Médaille du Volontaire Combattant pourra être accordée à titre posthume.

017-volon de g-vol d g comb 40-45.jpg


La Médaille du Militaire Combattant de la Guerre 1940-1945.

La médaille du Militaire Combattant de la Guerre 1940-1945 a été créée par Arrêté Royal du 19 décembre 1967, pour reconnaître le dévouement et consacrer les mérites particuliers, tant des militaires qui ont effectué des services au cours de différentes phases de la guerre 40-45, ainsi qu’aux militaires qui ont appartenu aux forces belges de Grande Bretagne.
Cette Médaille n’est pas décernée à titre posthume.

018-milit combattantt 40-45.jpg


La Médaille du Résistant au Nazisme dans les Régions Annexées.

La qualité de Résistant au Nazisme dans les Régions Annexées est reconnue par la loi du 21 novembre 1974.
La Médaille fut crée par A.R. du 15 avril 1985.
le ruban porte des rayures jaunes pour les résistants qui enrôlés dans les forces armées allemandes ont déserté avant le 6 juin 1944, des rayures rouges pour ceux qui pour des raisons patriotiques, ont quitté volontairement le territoire annexé ou qui ont été expulsés entre le 10 mai 1940 et le 1er janvier 1943, des rayures blanches pour ceux qui ont résisté à l’ennemi, par des sabotages, dans la presse clandestine, ….. par l’aide aux déserteurs de l’armée ennemie,…. par la manifestation de leurs opinions politiques en s’exposant à des représailles, et certains titulaires de statuts de reconnaissance nationale.

019-régions annexées 40-45.jpg


La Médaille des Centres de Recrutement de l’Armée Belge de 1940.

La création du statut de reconnaissance nationale en faveur des hommes qui ont rejoint les centres de recrutement de l’Armée Belge en 1940 se fera par A.R. du 12 avril 1990.
L’Arrêté Royal du 6 septembre 1990, porte l’établissement d’une carte et d’une médaille du C.R.A.B. (en français), du R.C.B.L. (en néerlandais), ou du R.Z.B.H. (en allemand).

020-centre de recrut.jpg


Médailles NON officielles liées à la Guerre 1940-1945.

entre autres, la médaille de Liège 1945, la médaille des déportés,…

021-liège 40-45.jpg

 

Bibliographie
Distinctions Honorifiques de la Belgique - 1830-1985 par André-Charles Borné
Recueil Illustré des Décorations Belges et Congolaises - 4ème édition 1953 par Henri Quinot
Recueil Illustré des Ordres de Chevalerie et Décorations Belges de 1830 à 1963 - 5ème édition par H. Quinot
De la Toison d’Or à l’Ordre de Léopold II - MCMXXXIX (1939) par A. L’Hoist
Monnaies et Décorations du Royaume de Belgique 1831-1976 par André Van Keymeulen et Ivo Suetens
Honneur au Travail – Distinctions Honorifiques pour les Travailleurs 1830-1980 par André Borné
Les Médailles de la Présence Belge en Afrique Centrale – 1876-1960 (1996) par Marc Vancraenbroeck

11:31 Écrit par le fou de m dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.